Les Salles

Vous pouvez voir ci-dessus la face est du manoir et l’entrée des fiacres. Le bâtiment fut conçu par l’architecte américain Alexander Jackson Davis en tant que « villa » en 1838, avant d’être renommé « Knoll ». C’est en 1866 qu’il atteint la taille qu’on lui connaît aujourd’hui et est rebaptisé Lyndhurst.

À l’époque où Lyndhurst s’appelait « Knoll », le vestibule servait au passage des fiacres. Le mobilier, conçu par A.J. Davis, est présent depuis au moins 1870.
ly-12032

Une visite du manoir équivaut à un voyage à travers les âges : chaque pièce ou ensemble de pièces porte la marque de l’un de ses différents propriétaires. Le Salon, dont le mobilier date de la période Paulding (1842-1865), comprend des meubles conçus spécialement pour le manoir par A.J. Davis.

reception-room-ceiling
L’Entrée, la Salle de Réception et la Bibliothèque sont représentatives de la période Merritt (1867-1880). La Salle de Réception, ou Petit Salon, comportait à l’origine des meubles dont les Merritt avaient fait l’acquisition lors de leurs voyages en Europe. Les peintures au plafond représentent le passage des heures entre le jour et la nuit.

La construction d’une plus grande salle à manger vers la fin des années 1860 permit aux Merritt de transformer l’ancienne salle à manger des Paulding en bibliothèque. Les étagères furent conçues par Davis et les livres achetés par Jay Gould.

jay-gould-crop

Ci-contre, Jay Gould (1836-1892) vu par Herbert von Herkomer dans un tableau de 1883. Gould acheta Lyndhurst entièrement meublé en 1880. Le manoir demeura la propriété de sa famille jusqu’à ce que sa fille cadette, Anna Gould, duchesse de Talleyrand-Perigord, le lègue au comité américain du patrimoine historique (National Trust for Historic Preservation) en 1961. Il est ouvert au public depuis 1965.

 

 

Dans le Bureau, on trouve ce secrétaire, que Jay Gould fit venir d’Indiana aux alentours de 1875. C’est dans cette pièce que s’organisait la gestion du domaine.

ly-1201

La Salle à Manger, qui fut construite dans les années 1860, est l’ultime témoignage du travail d’Alexander Jackson Davis : il conçut la pièce, son décor et ses meubles, qui furent utilisés par les Gould jusqu’en 1959.

ly-1250

À l’origine, Lyndhurst comportait des vitraux. Il ne reste plus aujourd’hui que quelques uns des vitraux originaux, créés par le premier maître verrier américain, William Gibson. Les vitraux ci-dessus sont ceux de la Salle à Manger, conçus par Henry Sharpe dans les années 1860. On estime que la plupart des vitraux actuels ont été rajoutés par les Gould au début des années 1880.

picture-gallery-wedding

L’étage, où se trouve la Galerie d’Art, porte l’empreinte des deux filles de la famille Gould : Helen, qui fut propriétaire de Lyndhurst de 1899 à 1938, et Anna, propriétaire du manoir de 1939 à 1961. Les tableaux qui y sont exposés actuellement ont été rachetés par Jay Gould en 1880-1881 et proviennent principalement de l’ancienne galerie Knoedler à New York (appelée à l’époque galerie Goupil).

first-caresses-crop

Le tableau le plus célèbre de cette collection est « Premières caresses » de William Bouguereau (1866). Cette collection de peintures académiques européennes est notable pour avoir conservé sa disposition originelle dans la pièce.

 

 

 

 

south-bedroom

La Chambre Sud fut occupée par Jay Gould, puis par sa fille aînée Helen jusqu’à la mort de cette dernière en 1938. Le lit fut conçu par A.J. Davis à la demande des Merritt : le pied de lit est orné de leur monogramme. On estime que la commode date de l’époque Paulding : il en existe quatre identiques.

north-star-bedroom

La Chambre Nord ou Chambre d’Amis est une des pièces contenant des meubles européens, reflétant ainsi les goûts d’Anna Gould, duchesse de Talleyrand-Perigord, qui épousa un aristocrate français. Revenue au pays en 1939, elle vécut alors au quatorzième étage du Plaza Hotel à New York, mais Lyndhurst resta à la fois un écrin de choix pour exposer ses acquisitions aux enchères et un lieu de villégiature pour elle et ses amis.

veranda

Ci-dessus, une partie de la Veranda, élément essentielle dans toute maison de campagne américaine, exposée au sud.

Au nord-ouest de la Veranda, on aperçoit le pont Tappan Zee qui traverse le fleuve Hudson. En bas de la colline, on trouve encore quelques-uns des pommiers qui formaient autrefois un verger. Lyndhurst offre à ses visiteurs plus de trente hectares dédiés au repos et à la détente. Deux sentiers traversent la propriété : le sentier de l’aqueduc de Croton et celui de l’Hudson, le « Hudson River Walkway ».

RoseGazebo

Helen Miller Gould fit construire la roseraie en 1911. Sa sœur remplaça le belvédère en bois d’origine par une structure en marbre et en fer qui aujourd’hui encore est fréquemment utilisée pour des mariages. La roseraie a été restaurée par le Garden Club d’Irvington dans les années 1960 : ils assurent toujours son entretien aujourd’hui.

2006_0823image0040

Il ne reste plus que le « squelette » de la serre en acier que Jay Gould fit construire en 1881. Elle remplaçait alors la serre en bois des Merritt, détruite dans un incendie.

ly-406

La fougeraie fut recréée par le Taconic Garden Club, qui s’occupe de son entretien.

lawntomansionch

Ci-dessus, le manoir vu depuis la serre. La nature qui l’entoure constitue un spectacle en constant renouvellement.

buildingsnthpconf-0301

La « Cabane Rose », construite aux alentours de 1915, était le terrain de jeux des quatre enfants que Helen et son époux, Finley Shepard, adoptèrent après leur mariage en 1913.

visitorctr1

Ci-dessus, la cour où entraient les fiacres, construite par les Merritt dans les années 1860. Cette cour est désormais ouverte au public et est le théâtre de nombreux événements. Elle est disponible à la location pour les mariages, réunions d’entreprises où toute autre occasion spéciale.