Histoire

Situé sur les berges de la rivière Hudson à Tarrytown, dans l’État de New-York, Lyndhurst est l’un des plus beaux manoirs néo-gothiques d’Amérique. La maîtrise architecturale de la résidence, dessinée en 1838 par Alexander Jackson Davis pour le compte de William Paulding, maire de la ville de New-York, est complétée par un terrain digne d’un parc et une importante collection d’arts décoratifs, dont beaucoup d’art français.

William Paulding
William Paulding

Le XIXe siècle a été une période de changements politiques et technologiques en Amérique. Le Romantisme dominait les arts, et étant donné que le mouvement mettait en avant l’appréciation de la nature, l’imagination et l’émotion, la rivière Hudson est devenue le pôle de la peinture et de l’architecture. De riches entrepreneurs ont commandé la construction de châteaux de styles variés le long des berges de la rivière de New-York City à Albany. La propriété a notamment accueilli William Paulding, le marchand George Merritt, et le magnat du chemin de fer Jason « Jay » Gould.

Le style néo-gothique du manoir, avec ses tourelles fantaisistes et sa silhMerritt300ouette asymétrique en désaccord total avec les constructions de l’époque, lui a valu le surnom de « folie de Paulding ». Plus tard, il fut renommé Lyndenhurst par George Merritt, en raison des nombreux tilleuls plantés sur la propriété (« linden » en anglais). Le manoir est racheté comme maison de vacances en 1880, soit sept ans après la mort de Merritt, par Jay Gould, magnat du chemin de fer actionnaire majoritaire notamment de la Western Union, du métro aérien New-yorkais et de l’Union Pacific Railroad. Il l’utilisera pour échapper au stress de son travail jusqu’à sa mort en 1892.

Anna Gould (1875–1961) est l’une des filles de Jason « Jay » Gould et Helen Day Miller. A la mort de son père en 1892, elle hérita d’une partie des revenus du domaine, son héritage est estimé à 80 millions de dollars. Le 14 mars 1985, elle épousa Paul Ernest Boniface de Castellane (1867-1932) duquel elle divorça en 1906 après avoir eu cinq enfants. Elle se remaria ensuite avec Hélie de Talleyrand-Périgord, Prince de Sagan (1858-1937) en 1908 avec lequel elle eut deux autres enfants. Après de longues procédures judiciaires et tentatives d’annulation du mariage, le divorce de son premier mariage ne fut officiellement prononcé qu’en 1925.

Lyndenhurst

Elle reçut en 1932 la Croix de la Légion d’Honneur et vécu en France jusqu’à la veille de la seconde guerre mondiale à la mort de son second mari en 1937. Sa sœur Hélène avait reçu la responsabilité de la propriété à la mort de leur père et jusqu’à sa propre mort un an avant le retour d’Anna Gould (alors Duchesse de Talleyrand-Périgord) à la résidence familiale de Lyndhurst en 1939. À la mort d’Anna en 1961, le domaine de 27 hectares devint propriété du National Trust for Historic Preservation.

Anna Gould étant l’une des femmes les plus élégantes de l’entre-deux-guerres, elle fut l’une des clientes attitrées des couturiers parisiens. Sa garde-robe remplissait une douzaine de coffres et son trousseau de mariée était composé d’une centaine de pièces, robes et sous-vêtement estimés à des centaines de dollars chacun. Ses robes font partie des plus belles pièces exposées à Lyndhurst et d’autres sont exposées au Palais Galliera à Paris.